Formes biologiques sauvages

FOCUS
L 'info autrement...

Marrakech accueille le 14ème US - Africa Business Summit

Marrakech accueille, du 19 au 22 juillet 2022, le 14e (Sommet des affaires américano-africaines) qui est organisé par le Corporate Council on Africa (Conseil des entreprises pour l’Afrique - CCA), sur le thème « Construisons l’avenir ensemble ». La ville ocre du royaume est ainsi la première ville du Maghreb à abriter un tel événement auquel participent des Chefs d’Etat, des opérateurs économiques publics et privés ainsi que des institutionnels américains et africains.

En effet, au fil des ans, les pays d’Afrique du Nord ont développé un bien-être économique très favorable qui interpelle les puissances internationales et les attire vers la région. Le Maroc devrait profiter de cette occasion pour montrer tout son potentiel dans le monde des affaires.


Il est attendu que le Sommet porte sur l’engagement des parties prenantes des secteurs public et privé pour construire des liens d’investissement et de commerce plus forts entre les États-Unis et l’Afrique. Le programme prévoit plus de 35 sessions plénières et de tables rondes portant sur des secteurs stratégiques dans la collaboration économique et commerciale entre les États-Unis et l’Afrique : l’agroalimentaire, les infrastructures, l’énergie et le changement climatique, la santé, la cybersécurité et les TIC.


Le Royaume montrera l’importance du développement durable en Afrique, l’un de ses points forts économiques de ces dernières années. A cet égard, il est indéniable que le royaume soit le pays du Maghreb à avoir su attirer des entreprises mondiales pour développer des projets durables et écologiques, ce qui en fait un centre économique mondial majeur pour cette industrie, qui commence déjà à porter ses fruits dont la pertinence n’est plus à démontrer au niveau international.


L’environnement commercial du Maroc est en effet très avantageux grâce, notamment, à la législation des affaires et du commerce qui offre un cadre fiscal incitatif, les entreprises pouvant opérer dans un environnement stable et profitable qui leur permet de se frayer un chemin serein vers le continent africain.


La présidente du CCA, Florizelle Liser, a tenu à cet effet à saluer le rôle du Maroc, sous le leadership du Roi Mohammed VI, comme plaque tournante pour booster les investissements, les affaires et le commerce entre les Etats-Unis et le continent. « Le Sommet offre une excellente occasion de mettre en évidence les synergies des relations économiques entre les États-Unis et le Maroc, entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne ainsi les relations économiques plus larges entre les États-Unis et l’Afrique », a-t-elle indiqué.


Pour sa part, la Présidente de Millennium Challenge Corporation (MCC), Alice Albright, avait souligné, lundi 18 juillet à Casablanca, que le MCC reconnaît le potentiel de la jeunesse marocaine à transformer l’économie. « Au sein de MCC, nous reconnaissons le potentiel de la jeunesse marocaine à transformer l’économie et j’ai la certitude qu’à travers l’investissement dans l’éducation, ce potentiel pourrait être réalisé », a affirmé Albright lors d’une visite de terrain effectuée à l’Institut de Formation dans les Métiers du Transport et de la Logistique (IFMTL) de Nouaceur.


A cette occasion, la présidente de Millennium Challenge Account (MCC) s’est dite très heureuse de constater le travail important réalisé pour la création de cet institut qui bénéficie du soutien du Fonds « Charaka » mis en place par le programme de coopération « Compact II », conclu entre le Maroc et les Etats-Unis, et dont la mise en œuvre est confiée à l’Agence MCC–Morocco.


Il est à rappeler que le MCC, à travers le MCA-Morocco, a investi plus d’un milliard de dollars dans le financement de deux Compacts au Maroc. En 2017, MCC et le gouvernement marocain ont lancé la mise en œuvre du Compact MCC d’un budget de 460 millions de dollars, qui ont été investis dans les secteurs du foncier et de l’employabilité.


Source : Hespress