Formes biologiques sauvages

FOCUS
L 'info autrement...

Nouveaux défis géopolitiques et luttes d’influence planétaires

Dernière mise à jour : 16 juil.

« Guerres invisibles » est un ouvrage qui analyse des défis géopolitiques et géoéconomiques qui surgissent, en partie suite à la crise mondiale liée à la pandémie de Covid-19. La rivalité stratégique entre Asie et Occident et les bouleversements sociétaux et politiques reposent sur la dégradation de l'environnement et le développement technologique. L'auteur montre aussi les mécanismes invisibles de la compétition entre les puissances.


Synthèse médias - publié en janvier 2021 et qui garde toute son actualité, est un essai de Thomas Gomart* pose une question d’approche générale : Quels sont les prochains défis géopolitiques du siècle ? La pandémie mondiale a modifié les équilibres entre Asie et Occident et scellé la rupture entre la Chine et les États-Unis, accentuant le basculement du monde vers l'Est. Sur cet échiquier polarisé, deux lignes de fracture convergent : la dégradation environnementale et la propagation technologique où se jouent désormais les principales rivalités stratégiques et économiques.


Dans cet essai captivant, Thomas Gomart décrit les grands mouvements qui se déroulent sous nos yeux: le retour d'une compétition agressive des puissances, une accentuation des inégalités et des échanges débridés. Il met également en lumière les mécanismes invisibles qui transforment notre planète en profondeur: marchés financiers, paradis fiscaux, mafias, incubateurs technologiques, plateformes numériques, multinationales, services de renseignement.


Pour nous aider à mieux comprendre le monde qui surgit, il analyse enfin pour chaque sujet les « intentions cachées » des États-Unis, de la Chine et de l'Europe, et réfléchit au rôle que la France pourrait jouer dans ces nouvelles « guerres invisibles ».


Dans l’échiquier mondial totalement polarisé, deux lignes de fractures convergent : la dégradation environnementale et la propagation technologique où se jouent désormais les rivalités stratégiques et économiques. L’auteur décrit le retour de la compétition agressive des puissances et met en perspective les mécanismes profonds, cachés, qui transforment notre planète et réfléchit au rôle que la France pourrait jouer dans ces nouvelles « guerres invisibles ».



_____

(*) Thomas Gomart est historien et directeur de l’Institut français des relations internationales (Ifri) depuis 2015. Il est membre des comités de rédaction de Politique étrangère de ''la Revue des deux mondes et d’Études'' dont il assure la chronique internationale