Formes biologiques sauvages

FOCUS
L 'info autrement...

TRISTE HUMANITE !

Dernière mise à jour : 16 juil.

L’Humanité vit, depuis le début des années quatre-vingt-dix du siècle passé, une période bien trouble en tous points de vue. Qu’il s’agisse des relations internationales, de la vie économique et financière mondiale ou des relations humaines, nous sommes tous confrontés à des problèmes qui rongent, au fil du temps, notre conscience d’hommes libres désireux de vivre dans l’harmonie plutôt que dans la confrontation, source de déséquilibres, d’injustice et de déstabilisation.



Par Najib BENSBIA I Et dans cette tourmente générale, le respect de la dignité et de l’intégrité  physique de la personne humaine semble bien aléatoire, face à tant de conflits qui gangrènent la quiétude sociale des individus, quels qu’ils soient et où ils peuvent être.


Le délire xénophobe, la haine de l’Etranger, l’intolérance face à la différence…, tels semblent être les credo qui gouvernement les tendances perfides de nombreux politiques occidentaux notamment. Sur l’autre versant, la réaction de rejet névralgique que cela engendre domine le regard que pose l’autre monde sur celui dit développé. Une bien triste perspective, alors même que le 21è siècle devait être, devrait l’être, celui de l’intelligence au service de l’Humanité !


Sur l’autre versant, la réaction de rejet névralgique que cela engendre domine le regard que pose l’autre monde sur celui dit développé. Une bien triste perspective, alors même que le 21è siècle devait être, devrait l’être, celui de l’intelligence au service de l’Humanité !


​Fort heureusement, l’Univers des hommes n’est pas perdu car, en face, des volontés courageuses et persévérantes continuent le combat de la liberté, de la démocratie et de l’universalité des valeurs.  Ils veillent à ce que l’obscurantisme et le fascisme ne gagnent pas la bataille de la dignité. Ils traversent le temps incertain e, conquérants de l’espérance.


Le monde est aujourd’hui en proie aux incertitudes et aux populismes manipulateurs. Voir clair est pourtant la meilleure sécurité pour tous, quelles que soient nos valeurs et nos croyances.

​Relayer ce qui sert l’intelligence et occulter ce qui attise la haine est acte citoyen. Un choix serein de société. Il est acquis que les politiques opportunistes, en quête d’électorat à tout pirx, travaillent pour que le chaos soit le moteur de leur victoire. A quel prix ? La déflagration générale et le retour au passé obscurantiste !


Il doit être évident, néanmoins, que le chaos embrase tout sur son passage. Ni vainqueurs, ni vaincus, la désolation absolue est au bout du compte. Mais cela ne semble raisonner personne, surtout pas cette vision apocalyptique du devenir humain.